September 19, 2008

Hold out for the ones you know will love you, too.

J'ai trouvé un scanner! Du moins qui peut servir à un usage occasionnel. La grande faiblesse du parc informatique à Censive-Tertre réside dans le fait que les postes en libre-service ne servent visiblement qu'à une chose ... internet. Ce qui est bien en soi (même s'il y a 13 ordis au Pôle étudiant pour 32 000...), sauf si on s'était habitué-e à la présence des 100+ ordinateurs Mac et PC à Bron, dotés d'imprimantes scan-to-mail et de toutes les suites d'édition multimédia qu'on veut.

Sigh.

Dans l'ensemble sinon, je fais un atterrissage digne d'une Cessna débarquée en plein sud de la Bretagne* avec un radar qui fonctionne nickel mais une visibilité de loose, en fréquentant des cours de Master super-intéressants mais ô combien crevants quand ils commencent à 17h30, me portant volontaire pour présenter un projet chrétien dans un amphi "laïc" et organisant l'année scolaire avec les mousses/marins/capitaines du navire Agapé Campus, avec dans les pattes en plus un week-end passé en descente kamikaze dans le sud de la France (lire: Saône...) avec camarades de la première heure et quatre autres nantais suicidaires (14h de route en deux jours, il faut quand même se les faire; et encore c'est même pas moi qui ai conduit). Hier soir je me retrouve à louer Dieu, touchant comme je peux une batterie avec le coude qu'est pas content, à prier en rond avec des membres de l'assoce et à prendre part enfin à cette expérience nouvelle de groupe dans lequel j'espère ne pas trop longtemps galérer avec le joug de la transition abrutissante (ahurissante). Ce soir réu encore et avant ça j'espère pouvoir quand même encaisser une ou deux fiches de cours supplémentaires. Je dessine toujours, aussi, mais ça vous le verrez plus tard, désolée.

En ce qui concerne Anaé, sa personnalité commence vraiment à se construire, en même temps que son histoire, celle avec Nathan. Je n'ai toujours pas fixé de nom pour lui en fait. Je tourne autour de Seth et Ethan, le premier étant bof pour son background. Donc en transition ce sera Nathan, mais pour moi ça fait trop de N, vous voyez? Non. OK.

* Les nantais, ce sont des bretons.

No comments:

Post a Comment